Mission commerciale sur le secteur de l’éolien offshore 2017

11.07.2017 Auteur : Transfer LBC

Après 3 missions commerciales réussies sur le secteur éolien offshore en France en 2012, 2014 et 2015, une délégation d'entreprises néerlandaises est venue pour la 4ème fois à Paris les 20 et 21 juin. Pour certains néerlandais, cette mission permettait de renforcer des contacts déjà existants avec des entreprises françaises dans ce secteur. Pour d'autres, ces deux jours ont été l'occasion de rencontrer des entreprises françaises spécialisées dans toutes les activités de cette industrie.

Comme lors des missions précédentes, cette mission a été organisée en collaboration avec la FME et sa division sur les énergies propres Cleantech Holland. Transfert LBC a de nouveau organisé le programme de visites à Paris et à Nantes, ainsi que les sessions de rencontres B to B.

Une fois arrivée à Paris, la délégation a rejoint une salle de conférence pour un déjeuner et des rendez-vous avec le consortium Électricité de France (EDF). Après avoir assisté à la présentation d’EDF et le statu quo de leurs 3 grands parcs éoliens offshore à Fécamp, Courseulles-sur-Mer et Saint-Nazaire, la délégation néerlandaise a également eu l'occasion de présenter ses activités. S’en est suivi des rencontres B to B entre les néerlandais et les deux représentants d’EDF du secteur de l’éolien offshore pour d’éventuelles futures collaborations. Cet après-midi enrichissant s’est terminé par le trajet jusqu’à Nantes pour la deuxième partie de la mission commerciale.

Le 21 juin, la délégation néerlandaise ainsi que les entreprises locales ont pu assister aux présentations d’Éoliennes en Mer, une collaboration entre GDF/ENGIE et EdP, et d’Adwen, un fabricant d'éoliennes offshore à la CCI de Pays de La Loire qui ont expliqué davantage leurs principaux objectifs et activités dans cette région. Le représentant de Eoliennes en Mer a expliqué le statu quo de l’appel d’offre pour un parc éolien offshore dans le Tréport et les îles d’Yeu et Noirmoutier, prévu pour 2024.

La suite de la matinée a été consacrée aux réunions B to B entre français et néerlandais pour créer des contacts et/ou renforcer des contacts déjà existants. Au total, plus d'une centaine de rencontres franco-néerlandaises ont eu lieu avec d'importants acteurs du secteur éolien offshore français, tels que STX, DCNS, Eiffage, EDF, ENGIE et Adwen. Après une matinée intensive et enrichissante, l'événement commercial s’est conclu par un cocktail déjeunatoire.

Ce marché étant toujours en phase de développement en France, il est essentiel que les entreprises françaises acquièrent un savoir-faire et pour développer un secteur durable de l’éolien offshore. Ces rencontres offrent des opportunités pour les entreprises néerlandaises qui, en raison de leur expérience de renommée internationale dans la construction et l'exploitation de parcs éoliens, peuvent répondre à cette demande. En collaborant avec des entreprises locales, du « contenu local » est créé. Ce sera plus facile pour les entreprises néerlandaises de réussir sur le marché de l’éolien offshore en France.

Parmi les entreprises présentes, la majorité était spécialisée dans les disciplines suivantes :

  • Construction et fabrication de (ou de parties de) projets offshore et terrestres
  • Installations, approvisionnement et entretien des éoliennes
  • EPIC (ingénierie, approvisionnement, installation, construction) des sous-stations offshore
  • Conception et fabrication de matériel de construction lourde
  • Levage de charges lourdes
  • Transport dans le secteur éolien offshore


Pour toute demande d’information sur nos missions en cours, n’hésitez pas à nous contacter!