Rio de Janeiro, Capitale du Sport

09.10.2009

Après la nette victoire à l'attribution des Jeux Olympiques de 2016, Rio de Janeiro sera le centre d'attention de tout amateur de sport de 2014 jusqu’à 2016. La métropole brésilienne a battu Madrid l’autre finaliste retenu par les électeurs du Comité International Olympique (CIO) à Copenhague, après avoir déjà battu Chicago au premier tour, puis Tokyo. Le président du CIO a annoncé officiellement les résultats. C'est une décision historique, car c'est la première fois que les Jeux auront lieu en Amérique du Sud. Transport et sécurité sont les points faibles du dossier 'Rio', mais les Brésiliens ont encore six ans devant eux pour faire leurs preuves en améliorant ces points. Il y aura une répétition finale lors du Championnat du Monde de la FIFA en 2014.

Rio jouera également un rôle important pendant la Coupe du Monde de la FIFA 2014. Afin d’exploiter le potentiel maximal de la ville et avoir ainsi plus de chance de devenir le centre de la coupe du monde de la FIFA, Rio compte sur un investissement de 3 milliards d’euros. A l’agenda, les priorités sont la rénovation du stade du Maracana, la construction du TGV entre Campinas - Sao Paulo - Rio de Janeiro et l’amélioration des terminaux d’arrivée et de départ, des pistes et de la sécurité pour l’aéroport Jubim Antonio Carlos.

Pour accueillir le plus grand évènement sportif au monde en 2016, de nombreux efforts et investissements seront nécessaires. Ci-dessous, voici quelques projets à l’étude pour les deux prochaines années:

Stades :
Malgré les changements qui ont été faits pour les jeux Pan-Américains en 2007, il reste à construire plus de la moitié des installations sportives, et un quart des installations doit être rénové, ajusté ou modernisé.

Transport :
L’expansion du réseau de transport constituera la priorité absolue. Le réseau de l’actuel métro qui est de seulement 37 kilomètres, ne relie pas le centre de la ville avec la zone côtière de Barra da Tijuca. La majorité des hôtels et des installations sportives s’établiront dans cette partie de la ville. Rio va investir 5 milliards de dollars pour créer une ligne de bus entre Barra da Tijuca et les plages situées à proximité de Copacabana, Ipanema et Leblon.
L’objectif final de ce projet est de faire en sorte que dans 75% des cas, les athlètes puissent se rendre au stade en 25 minutes et en moins d’une heure pour les spectateurs.

Sécurité :
Même si la plupart des jeux ne se tiendront pas à proximité des favelas, il existe encore quelques zones où la sécurité a besoin d’être améliorée. Rio se concentrera sur cette mesure dans les prochaines années.

Environnement :
Les côtes étendues et de nombreux lacs font de Rio un endroit idéal pour les sports d’eau. Mais pour cela, d’énormes investissements sont nécessaires pour réduire la pollution existante. Des domaines comme la baie de Guanabara en Lagoa Rodrigo de Freitas doivent être étudiées au peigne fin.
Le gouvernement fédéral a prévu 4 milliards de dollars pour l’assainissement de l’eau, en attendant le comité d’organisation a promis de planter 214 millions d’arbres dans l’Etat de Rio de Janeiro pour neutraliser les émissions de CO2 surtout à la suite des jeux.

Hébergement :
Une grande quantité de complexes seront construits, parmi lesquels le Village olympique. Ce sont 25.000 pièces de plus de ces complexes supplémentaires qui viendront s’ajouter aux 48.000 pièces nécessaires ? En outre, il est prévu d’investir 210 millions de dollars pour revitaliser le plus grand port de la ville.

Vous vous demandez comment votre entreprise peut tirer profit de ces opportunités ? N’hésitez pas et contactez-nous à notre siège social à Rotterdam.